Pourquoi l’armée n’est-elle pas en Beauce? | Crue printanière 2019

Radio-Canada | Nouvelles

Des membres des Forces armées canadiennes ont contribué à l’effort contre la crue à Gatineau. Photo: Radio-Canada / Yasmine Mehdi

David Rémillard

La plupart des dégâts causés par la crue printanière au Québec ont jusqu’ici été observés en Beauce. Pourtant, l’armée n’y est pas. Une décision qui s’explique en partie par le caractère imprévisible de la rivière Chaudière.

L’écrasante majorité des résidences inondées ces dernières heures se trouvent en Beauce, dépassant le millier dimanche après les inondations majeures de Sainte-Marie et de Scott.

Les Forces armées canadiennes, qui ont mobilisé 600 soldats au Québec, sont cependant déployées en Outaouais, à Montréal, à Laval et en Mauricie pour aider les municipalités à se préparer face à la crue des prochains jours.

Après avoir évalué les besoins partout en province samedi, y compris en Beauce où une équipe de militaires s’est déplacée à Beauceville, les autorités ont préféré prioriser ces régions.

Chaîne humaine autour de l’Assemblée nationale pour le Jour de la Terre

Un brunch de Pâques pour briser l’isolement des aînés

Plus d’un millier de résidences inondées en Beauce

Courte poursuite impliquant un conducteur ivre sur Père-Lelièvre

Une sortie de route fait trois blessés, dont un grave, à Saint-Georges

Financement du réseau structurant : qui doit trancher?

Plus de 2200 résidences inondées au Québec

La crue pourrait perdurer « quelques semaines », prédit Hydro-Québec

Go to Source