Sports Ticker

L’Agence de la santé publique du Canada s’interroge sur les fausses informations au sujet des vaccins

Radio-Canada | Nouvelles

Les autorités canadiennes en santé publique s’inquiètent des discours anti-vaccin sur les plate-formes numériques comme Facebook. Photo: Getty Images / Sean Gallup

Jean-Philippe Guilbault

Plusieurs intervenants en santé publique, dont l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, ont participé vendredi à une table ronde sur la désinformation en ligne au sujet des vaccins, un problème auquel peu de solutions ont été proposées.

Alors que les États-Unis vivent la pire épidémie de rougeole depuis l’an 2000, le Canada tente de comprendre l’un des facteurs ayant mené à cette crise de santé publique, soit la désinformation notamment sur les médias sociaux.

« Notre premier réflexe est souvent d’aller sur Internet lorsque nous avons des problèmes de santé », a indiqué en préambule Satyamoorthy Kabilan, le vice-président du Forum des politiques publiques qui organisait cette rencontre diffusée en direct sur Facebook.

Or, beaucoup d’informations erronées circulent sur le web et il est de plus en plus difficile de distinguer les bonnes des mauvaises sources, selon les experts présents lors de cette table ronde.

Donald Trump invite les parents à vacciner leurs enfants pour combattre la rougeole

Pour en finir avec la surveillance des « superinfirmières » par les médecins

Cellules souches : la nouvelle croisade de Maï Duong

Les États-Unis frappés par la pire épidémie de rougeole depuis 2000

Le guichet d’accès à un médecin de famille boudé par les médecins

Le retour de la rougeole, la faute du mouvement antivaccination

Traiter l’autisme avec la greffe fécale : une idée prometteuse, mais pas concluante

Un homme de 91 ans apprend qu’il a le cancer, puis découvre qu’il s’agit d’une erreur

Peu ou pas de temps d’écran pour les jeunes enfants, recommande l’OMS

Go to Source