Sports Ticker

Bombardier sur le point de mettre à pied 550 employés à Thunder Bay

La Presse canadienne

Selon une source gouvernementale contactée par la Presse Canadienne, la compagnie s’apprête à mettre à pied la moitié des employés de l’usine de fabrication de trains légers.

David Van der Wee, chef de l’exploitation de Bombardier pour les Amériques, avait confirmé en juin que des mises à pied étaient imminentes, mais que la société demeurait engagée envers son usine de Thunder Bay et travaille activement à obtenir de nouveaux contrats pour elle.

Deux contrats importants — l’un pour la production de tramways pour la Commission des transports de Toronto et l’autre pour la production de wagons à deux niveaux pour le service de trains Go de Metrolinx — arrivent à terme à la fin de 2019, et aucun autre contrat n’a encore été signé, a dit M. Van der Wee à CBC News.

Des employés près d'un wagon sur un wagon de transport.

Des travailleurs en grève manifestent à l’usine de Bombardier à Thunder Bay, en Ontario, alors qu’un wagon de métro est expédié en 2014.

Photo : Radio-Canada / CBC/Nicole Ireland

M. Van der Wee avait déclaré que les mises à pied prendraient effet au quatrième trimestre, mais il n’a pas dit combien de travailleurs pourraient être touchés.

Dominic Pasqualino, le président section locale 1075 d’Unifor, qui représente les travailleurs de l’usine de Bombardier de Thunder Bay, avait indiqué en fin d’après-midi mardi ne pas être au courant des derniers développements.

Un homme en veste noire et chemise rouge

M. Pasqualino craint que d’autres pertes d’emplois se profilent à l’horizon, avec la fin des contrats.

Photo : CBC/Nicole Ireland

Selon lui, l’absence de nouveaux contrats est en partie imputable à l’administration Trump, qui a soutenu des dispositions exigeant un seuil minimum de contenu américain.

Dans un communiqué, la ministre ontarienne des Transports, Caroline Mulroney, a déclaré que le gouvernement provincial était déçu de la décision de Bombardier et l’avait signifié à ses dirigeants.

Nous pressons la compagnie de travailler avec la province pour parvenir à une entente qui permettrait de maintenir les emplois à l’usine de Thunder Bay.

Caroline Mulroney, ministre ontarienne des Transports

La ministre rappelle que la province est sur le point de faire la plus importante contribution financière à l’expansion du transport en commun dans la région de Toronto, une référence à l’ambitieux plan de 28,5 milliards de dollars du gouvernement Ford.

L’agence Metrolinx, qui gère les trains de banlieue, compte également acquérir de nouveaux wagons construits à Thunder Bay, rappelle la ministre Mulroney.

Une porte-parole de Bombardier a refusé de commenter.

Marc Trouyet croit au potentiel infini de Toronto

Elles font du fromage sans produits laitiers

« Un plancher qui vibre »: des employés fédéraux ne peuvent travailler dans leur bureau

Un homme échappe à la mort après s’être jeté au bas des chutes du Niagara

Une entente pour combattre l’itinérance chez les Autochtones

Le respect au coeur du 52e festival caribéen de Toronto 

F. Ménard vend ses activités porcines et maintient la volaille

La moitié des enfants autochtones vivent en situation de pauvreté, d’après une étude

Virgin Galactic s’allie à Hedosophia en vue de son entrée prochaine en bourse

Swoop : une vague d’annulations causée par un problème de moteur

Airbus et Boeing pourraient ne plus proposer de chasseurs au Canada

Go to Source