Justin Trudeau donne le feu vert au financement du tramway à Québec

Radio-Canada | En ligne

Le maire de Québec, Régis Labeaume, le ministre François-Philippe Champagne ainsi que le premier ministre Justin Trudeau lors d’une conférence de presse à Québec.
Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Partagez via Facebook(Fenêtre modale)
Facebook

Partagez via Twitter(Fenêtre modale)
Twitter

Partagez via LinkedIn(Fenêtre modale)
LinkedIn

Partagez via Courriel(Fenêtre modale)
Courriel

Activer l’option d’impression du navigateur
Imprimer

Commentaires

Radio-Canada
2019-08-18 | Mis à jour aujourd’hui à 18 h 29

Le premier ministre Justin Trudeau a confirmé lundi le financement du gouvernement fédéral pour le réseau structurant de transport en commun de la ville. « Le tramway arrive à Québec », selon les gouvernements provincial et fédéral, ainsi que la Ville de Québec, les trois partenaires financiers dans ce projet.

Lors d’une annonce lundi en début d’après-midi, Justin Trudeau a déclaré que tout le monde s’entendait pour dire que le réseau structurant était nécessaire et attendu à Québec.
Il a également assuré que le montant de 1,2 milliard de dollars de son gouvernement dans ce projet est garanti. Il y avait de l’argent pour Québec et le projet est arrivé, a-t-il mentionné. On est content d’appuyer les citoyens de Québec.
La Ville de Québec attendait toujours une confirmation des deux paliers de gouvernement pour la réalisation de son projet de transport structurant, qui comprend la construction d’un tramway.
Une annonce était imminente depuis qu’une entente de principe a été conclue en juin entre la Ville de Montréal et la Ville de Québec pour compléter le montage financier.

Une maquette du projet de tramway de la Ville de Québec qui prévoit l’aménagement de plusieurs stations et pôles d’échanges sur son tracé.
Photo : Ville de Québec

En plus du premier ministre canadien, le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel était également présent lors de l’annonce pour mettre de l’avant le montant de 1,8 milliard de dollars, de son gouvernement, versé dans le réseau structurant de transport en commun de la ville de Québec.

Monsieur le maire, les clés du tramway sont à vous.
François Bonnardel, ministre québécois des Transports
Pour le maire de Québec, Régis Labeaume, il s’agit d’une journée qui restera marquée dans les souvenirs des résidents de Québec. Il a parlé d’un projet taillé sur mesure pour sa ville. Il a ajouté que plusieurs détails restent à être déterminés, notamment concernant la construction du tramway. Il explique que ces détails méritent d’être mûrement réfléchis.

Nous entrons dans la modernité.
Régis Labeaume, maire de Québec

La journée n’est pas terminée pour les élus puisque Justin Trudeau a ensuite une rencontre avec le maire Régis Labeaume à l’hôtel de ville de Québec.

Un projet de 3 milliards
La nouvelle infrastructure coûtera 3 milliards de dollars et sera d’une longueur de 23 kilomètres. Elle devrait être achevée en 2026.
En plus du financement confirmé lundi, la Ville devra également verser un montant de 300 millions de dollars au cours des 8 prochaines années afin de réaliser différents travaux d’aménagement tels que le prolongement de la rue Mendel ainsi que la réfection des boulevards Laurier et Hochelaga. Les frais de fonctionnement annuels projetés s’élèvent à 155 millions de dollars.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le trajet partira du boulevard Louis XIV et prendra fin sur l’avenue Le Gendre.
Photo : Radio-Canada

La ligne de tramway reliera le secteur Louis-XIV, situé dans l’arrondissement de Charlesbourg, au secteur Le Gendre, dans l’ouest de la ville.
Les rames, qui seront propulsées par l’électricité à l’aide de lignes de contact aériennes, desserviront notamment la Basse-Ville, la colline Parlementaire, la Cité-Universitaire, le boulevard Laurier et le futur Centre de glaces.

Depuis le début du projet de tramway à Québec, plusieurs résidents ont fait part de craintes et d’inquiétudes, surtout concernant le tracé projeté de celui-ci. Lors de rencontres publiques cet été, le responsable du dossier, Rémy Normand, a tenté de rassurer les résidents, mais sans répondre à toutes les questions.

Au centre, Jean-François Gosselin, répond aux questions des médias. À gauche, le conseiller Patrick Paquet l’accompagne et à droite, le conseiller Stevens Mélançon.
Photo : Radio-Canada

Réactions de Québec 21
L’opposition officielle à la Ville de Québec se réjouit de voir que le fédéral octroie des fonds pour un projet de réseau structurant de transport en commun. Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, indique toutefois que le maire n’a pas encore prouvé l’utilité et l’efficacité des solutions qu’il propose, notamment entourant le tramway.
La confirmation d’un soutien financier du gouvernement canadien ne change rien aux questions plus légitimes qui ont été posées par les citoyens lors des dernières consultations publiques, en juin dernier. Les mêmes interrogations demeurent, personne ne peut prouver en date d’aujourd’hui que le tramway est LA solution qui va permettre aux citoyens de Québec de bénéficier d’un meilleur réseau de transport collectif, affirme-t-il.

Aide d’urgence de Québec à Capitales Médias, qui est au bord de la faillite

Washington teste un nouveau missile et enterre le traité INF

Deux blessés graves dans un accident à Petit-Matane

Une bagarre entre jeunes tourne mal à Bathurst

Les zabbalines : vies d’ordures, de recyclage et d’exploit

Démocratiser le vélo de montagne

Durée :01:44

Au tour de cégeps de bannir les bouteilles d’eau

Incertitude pour l’avenir du quotidien Le Soleil

Une pile rechargeable d’un jouet à l’origine d’un violent incendie

Annie Talbot sera investie candidate du Parti libéral dans Portneuf—Jacques-Cartier

L’hôpital de Montmagny poursuit son développement avec un bloc endoscopique

Entente entre Transat et Air Canada : PKP aurait une offre de rechange

Une cité dans le ciel

Durée :42:52

Voyager comme Greta Thunberg, une fausse bonne idée?

La gestion des 737 MAX cloués au sol donne des maux de tête aux transporteurs

Subventions pour l’achat de véhicules électriques : voici comment s’y retrouver

La BIC s’implique dans l’expansion du Port de Montréal à Contrecoeur

Durée :02:26

Go to Source