Élections fédérales : le NPD n’a aucun candidat officiel dans la région de Québec | Élections Canada 2019

Radio-Canada | En ligne

Le chef du NPD, Jagmeet Singh
Photo : La Presse canadienne / Tara Walton

Partagez via Facebook(Fenêtre modale)
Facebook

Partagez via Twitter(Fenêtre modale)
Twitter

Partagez via LinkedIn(Fenêtre modale)
LinkedIn

Partagez via Courriel(Fenêtre modale)
Courriel

Activer l’option d’impression du navigateur
Imprimer

Commentaires

Radio-Canada
Publié à 22 h 55

À une cinquantaine de jours du scrutin, les partis politiques fédéraux se préparent aux déclenchements des élections à Québec. Si certains partis sont fin prêts pour la ligne de départ, d’autres comme le Nouveau Parti démocratique (NPD) n’a aucun candidat officiel.

La campagne pourrait être déclenchée en tout temps entre le 1er et le 15 septembre.
Le Nouveau Parti démocratique (NPDNouveau Parti démocratique), le Bloc québécois (BCBloc québécois), le Parti conservateur du Canada (PCC Parti conservateur du Canada), le Parti populaire du Canada (PPCParti populaire du Canada) et le Parti libéral du Canada (PLCParti libéral du Canada) recrutent des candidats en vue du 21 octobre prochain, moment où les Canadiens devront se rendre aux urnes.
Le Nouveau Parti démocratique
Les néodémocrates ne se font pas de cachette. À quelques jours du déclenchement des élections, le NPDNouveau Parti démocratique n’a aucun candidat d’investi à Québec.

Une situation normale, selon le parti, compte tenu de la nature des nominations au sein de la formation politique.
On cherche des candidatures féminines, des jeunes, de membre de la communauté LGBTQ, par exemple. Cette recherche-là est nécessaire pour les différentes associations, précise le député sortant de Rimouski, Guy Caron.
Il assure que ce n’est pas un manque d’intérêt dans la région. On n’a pas à s’inquiéter, ajoute-t-il.
Le Bloc québécois
Le Bloc québécois fait meilleure figure. Le parti a nommé samedi matin ses candidats dans deux circonscriptions de la Rive-Sud de Québec. Pour l’instant, 7 candidats ont été annoncés sur les 11 circonscriptions de la grande région de Québec.
Il va rester deux autres comptés dans la région de Québec où les recherches se poursuivent. Pour Portneuf Jacques-Cartier et Louis-Saint-Laurent. On comprend que dans Louis-Saint-Laurent, il y a Gérard Deltel, c’est un bon défi, mais je pense qu’il y a des gens qui vont le relever, affirme le président régional intérim de la région de Québec-Chaudière Appalache, Benoit Lemieux.
Le Parti conservateur du Canada
Avec tous les candidats annoncés dans la région de Québec, le Parti conservateur dit jouir d’une équipe nettement plus expérimentée qu’aux dernières élections. 
On est très fier de l’équipe de candidats qu’on a. Et je vais vous dire une chose, moi, c’est ma cinquième campagne. On a jamais été aussi prêt du déclenchement de la campagne comme je le suis actuellement, a déclaré le député sortant de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell.
Le Parti populaire du Canada
De son côté, le Parti populaire de Maxime Bernier a présenté son équipe il y a deux mois.
C’est les associations locales qui nous ont beaucoup aidés pour trouver nos candidats et maintenant c’est pour ça qu’on a été capable d’avoir ce nombre impressionnant de candidats à travers le pays et d’avoir nos candidats rapidement dans la région de Québec, affirme le député sortant de Beauce, Maxime Bernier. 
Le Parti libéral du Canada
Les libéraux disent qu’ils seront prêts lors du déclenchement des élections, alors que seulement six candidats sur 11 sont en lice. Des investitures sont à venir.
On a des belles candidatures déjà annoncées, des belles personnes qui travaillent fort diversifiés, des femmes des jeunes des gens d’expérience. C’est solide, et c’est ce qu’on veut à Québec, des gens solides, a fait savoir le député sortant de Québec, Jean-Yves Duclos.
Tous les partis assurent qu’ils auront un candidat dans les 78 circonscriptions du Québec lors du scrutin.
D’après un reportage de Félix Morrissette-Beaulieu

Fusillade au Texas : au moins cinq morts et une vingtaine de blessés

L’assassin de Robert F. Kennedy poignardé en prison

Drame de la fillette de Granby : une poursuite de plus de 5 M $ envisagée par la mère

Dorian change de trajectoire, la Floride pourrait échapper au pire

Syrie : une frappe américaine près d’Idlib tue 40 chefs djihadistes

Un tremblement de terre enregistré à La Pocatière

La Nation huronne-wendat est l’hôte de l’événement KWE!

Durée :01:54

Être parent et étudiant : une conciliation pas toujours évidente

Le choc des frères Muganda au football collégial

Quand la traduction sert d’inspiration à la fiction

La gauche s’organise en vue de la prochaine élection municipale à Québec

Université de l’Ontario français : Ottawa réclame au provincial plus qu’une « ébauche »

Andrew Scheer, entre religion et politique

Les conservateurs veulent savoir si les libéraux enfreignent les règles de précampagne

De passage à Cuba, la ministre Freeland évoque le cas d’un détenu canadien

Le Parti libéral du Canada révoque la candidature d’Hassan Guillet

Andrew Scheer s’attire les foudres d’un lobby « pro-vie »

Go to Source