Garderies non reconnues en milieu familial : des nouvelles normes contestées

Radio-Canada | En ligne

Enfants dans une garderie
Photo : iStock

Partagez via Facebook(Fenêtre modale)
Facebook

Partagez via Twitter(Fenêtre modale)
Twitter

Partagez via LinkedIn(Fenêtre modale)
LinkedIn

Partagez via Courriel(Fenêtre modale)
Courriel

Activer l’option d’impression du navigateur
Imprimer

Commentaires

Radio-Canada
16 h 41 | Mis à jour à 22 h 45

Les nouvelles normes pour les garderies en milieu familial non reconnues entrent en vigueur ce premier septembre… et elles sont déjà contestées.

Il sera dorénavant impossible pour un(e) propriétaire de garderie privée en milieu familial d’être remplacé(e) en cas d’absence. La seule option sera de fermer le service de garde pour la journée si un(e) responsable doit s’absenter.
Des changements sont aussi apportés au nombre d’enfants accueillis. Ces garderies ne pourront pas accueillir plus de six enfants, dont un maximum de deux poupons de moins de 18 mois.
De plus, les propres enfants des propriétaires, s’ils sont âgés de moins de neuf ans, devront être comptabilisés, ce qui n’était pas le cas auparavant.
Selon la présidente de l’Association québécoise des milieux familiaux éducatifs privés, Sophy Forget-Bélec, ces nouvelles règles entraînent des fermetures de garderie.

On estime qu’il y a au moins 30 % des milieux de garde non reconnus qui ont fermé.
Sophy Forget-Bélec, présidente de l’Association québécoise des milieux familiaux éducatifs privés
C’est le cas de Mélanie Deslauriers, qui a dû fermer sa garderie, incapable de se conformer aux nouvelles mesures. Parce qu’elle a deux enfants de moins de 9 ans, elle devait les comptabiliser dans sa garderie, même s’ils fréquentent l’école tous les deux. Résultat : sa garderie ne pouvait plus accueillir que 4 enfants, ce qui entraînait une perte de revenus de 350 $ par semaine. Elle a donc jeté l’éponge.

Ce que je trouve le plus triste là-dedans, c’est pour les autres familles qui avaient confiance en moi. J’aurais aimé ça que le gouvernement vienne voir comment les parents étaient satisfaits avant de faire tous ces changements, affirme celle qui travaille maintenant comme éducatrice dans un CPE.
Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, rappelle que le projet de loi 143 avait été adopté sous le précédent gouvernement libéral et qu’il visait à resserrer la sécurité dans les milieux de garde qui sont non reconnus.
On parle de gens qui offrent un service de garde en milieu familial sans vouloir obtenir le permis qui vient avec de la part du ministère, explique le ministre, en insistant sur le mot sécurité.

On n’a pas du tout l’intention de revenir en arrière. Pour moi c’est le strict minimum. La santé et la sécurité de nos enfants, c’est ça la priorité.
Mathieu Lacombe, ministre de la Famille
La liste d’attente pour des places dans les milieux de garde régis par le gouvernement est de 42 000 enfants au Québec. Le ministre Lacombe invite les éducateurs qui œuvrent dans les milieux non reconnus à joindre le réseau régi afin de diminuer ce nombre.

L’ouragan Dorian s’abat avec une force inouïe sur les Bahamas

Le tout premier village Alzheimer au Canada ouvre ses portes en C.-B.

Ouvert ou fermé pour la fête du Travail

Tyler Skaggs, des Angels, a-t-il été tué par les soigneurs de son équipe?

Allemagne : forte poussée de l’extrême droite

Critiquée, l’organisation du Vélirium ajuste son protocole d’urgence

Le Canadien Finn Iles termine 7e aux mondiaux de vélo de montagne

Condamnée, l’église du Très-Saint-Sacrement fait résonner ses cloches une dernière fois

Mathieu Betts n’est pas retenu comme réserviste par les Bears

Deux femmes de la région de Québec ont perdu la vie dans des accidents de VTT

Ouvert ou fermé à la fête du Travail à Québec

Déjeuner en famille avec Ariane Moffatt et Florence Marcil-Denault

Deux parents seulement sur un certificat de naissance

Tout laisser pour partir en Asie avec ses enfants

Annie Brocoli à Miami

Durée :10:09

Préparer son mariage dans les années 60

Durée :02:33

Comment établir une relation de confiance entre les chiens et les enfants?

Go to Source