Dorian s’acharne sur les Bahamas, qui recensent au moins cinq morts

Radio-Canada | Nouvelles

L’ouragan Dorian a été rétrogradé à la catégorie 4 et continue de souffler sur les Bahamas.
Photo : Associated Press / Tim Aylen

Partagez via Facebook(Fenêtre modale)
Facebook

Partagez via Twitter(Fenêtre modale)
Twitter

Partagez via LinkedIn(Fenêtre modale)
LinkedIn

Partagez via Courriel(Fenêtre modale)
Courriel

Activer l’option d’impression du navigateur
Imprimer

Commentaires

Radio-Canada
2019-09-02 | Mis à jour aujourd’hui à 0 h 28

L’ouragan Dorian, qui perd légèrement de sa puissance, a causé des dégâts « sans précédent » dans les îles Abacos, a confirmé le premier ministre des Bahamas, où la tempête progresse au ralenti. Ce dernier a avancé un bilan de 5 victimes et 20 blessés, jusqu’à présent.

Dorian a été rétrogradé en ouragan de catégorie 4, lundi avant-midi, mais il demeure très puissant et dangereux.
Lors d’une conférence de presse donnée en fin de journée, le premier ministre Hubert Minnis n’a pas mâché ses mots : « Nous sommes au coeur d’une tragédie historique. »
Toutes les victimes recensées jusqu’à maintenant se trouvent dans les îles Abacos.
S’il a recommandé aux sinistrés de continuer de partager leurs coordonnées GPS pour informer les services de secours, le premier ministre a précisé que les services d’urgence devront attendre que les conditions météo s’améliorent.

Nous ne pouvons tout simplement pas nous rendre jusqu’à vous.
Le premier ministre des Bahamas, s’adressant aux sinistrés
Le premier ministre a aussi confirmé que plusieurs bâtiments et résidences avaient été endommagés ou détruits par l’ouragan Dorian.

L’ouragan faisait du surplace au-dessus de l’île de Grand Bahama en fin d’après-midi lundi avec des vents soutenus de 233 km/h.
Les autorités des Bahamas avaient demandé à la population de se munir d’équipement de flottaison et de s’armer d’outils permettant de percer leur toit s’ils devaient être évacués. On craignait un niveau d’inondation majeur à travers toute l’île de Grand Bahama.
Le ministre d’État Kwasi Thompson a pour sa part déclaré en entrevue à une station de radio, lundi, que les autorités recevaient un nombre effarant d’appels de détresse. Le chef de police Samuel Butler a demandé aux gens de demeurer calmes et de faire preuve de patience.
L’étendue des dommages encore inconnue
Dorian a touché terre de plein fouet dimanche à Elbow Cay, sur les îles Abacos, accompagné par des pluies torrentielles et des vents d’une « force inouïe ».
Des images sur les réseaux sociaux montrent des vagues gigantesques, des toits arrachés, des voitures renversées et des eaux boueuses couvertes de branches et de débris.

Notre objectif actuel est le sauvetage, la récupération et la prière, a affirmé Hubert Minnis sur Twitter.
La Croix-Rouge estime que quelque 13 000 maisons ont été endommagées ou détruites par le passage de la tempête.
Nous n’avons pas encore une image complète de ce qui s’est passé, mais il est évident que l’ouragan Dorian a eu un impact catastrophique, a déclaré Sune Bulow, chef du centre des opérations d’urgence de la Croix-Rouge.
Le ministère du Tourisme a également confirmé qu’une première victime avait été découverte par les autorités.
Le gouvernement des Bahamas […] continue à collecter les informations au moment où les opérations de secours ont commencé là où les conditions le permettent, a précisé le Ministère.
Les médias locaux ont notamment signalé la mort d’un garçon de 8 ans qui se serait noyé, d’après des témoins. La sœur du garçon manquerait quant à elle à l’appel, selon des proches.
Les secours sont arrivés en début d’après-midi à Abaco.
Sur Facebook, un groupe public a été créé pour permettre aux citoyens de rechercher des proches dont ils sont sans nouvelle. Plus de 6000 personnes l’avaient rejoint en après-midi lundi.
Du surplace au-dessus de Grand Bahama
Après avoir dévasté les îles Abacos, Dorian s’est déplacé vers le nord-ouest, sur l’île de Grand Bahama, où il doit faire du surplace une bonne partie de la journée avant de reprendre sa route vers les États-Unis.
Les autorités des Bahamas s’attendent au pire alors que la tempête doit continuer à balayer l’île au moins jusqu’en soirée.

L’eau, qui poursuit sa montée, pourrait s’élever à sept mètres au-dessus de la marée normale dans certaines parties de l’île. Elle menace toujours d’avaler d’autres maisons, alors que l’ouragan se déplace à 2 km/h.
Les autorités appellent les résidents à rester à l’abri, malgré le calme relatif observé dans certaines zones sous l’œil de la tempête.
Ne sortez pas de vos abris pendant le passage de l’oeil, car les vents augmenteront rapidement de l’autre côté, a notamment mis en garde le Centre national des ouragans, situé à Miami, aux États-Unis.

L’ouragan Dorian est le plus puissant à frapper les Bahamas.
Photo : Associated Press / Ramon Espinosa

La tempête, qui se trouve à environ 50 km au nord-est de Freeport, a déjà fait de nombreux sinistrés sur les deux îles bahamiennes.
La Croix-Rouge prévoit d’ailleurs des besoins importants en abris, mais également en eau potable, en assistance sanitaire et en argent. De vastes inondations auraient par exemple contaminé des puits avec de l’eau salée.
Certaines régions ont aussi perdu l’électricité, comme sur l’île de New Providence.
Le plus violent à frapper les Bahamas

L’ouragan Dorian, qui se trouve au-dessus des Bahamas, se déplace vers l’ouest à 2 km/h et devrait atteindre les États-Unis d’ici mercredi.
Photo : Université du Colorado/CIRA

Les Bahamas ont été frappés par plus d’une cinquantaine d’ouragans dans leur histoire.
Encore traumatisés par le passage de Matthew en 2016, les Bahamiens viennent cependant d’être touchés par l’ouragan le plus violent à frapper le pays, selon le Centre national des ouragans américain.
Nous sommes devant un ouragan comme nous n’en avons jamais vu dans l’histoire des Bahamas, a déclaré le premier ministre de l’archipel, Hubert Minnis. C’est probablement le jour le plus triste de ma vie.
Avec ses rafales à 354 km/h, Dorian a même égalé le record de l’ouragan le plus puissant de l’Atlantique, qui datait de la fête du Travail de 1935, lorsqu’il a touché terre, dimanche.

Les États-Unis en état d’alerte
Même en se calmant, Dorian représente toujours une menace sérieuse pour les États-Unis, où il pourrait toucher terre sur la côte est entre lundi soir et mercredi.
Initialement, il devait frapper directement la Floride, a rappelé dimanche le président américain, Donald Trump. Il semble désormais qu’il va remonter vers la Caroline du Sud et la Caroline du Nord. La Georgie et l’Alabama vont aussi être touchés.
Mais sa course pourrait encore changer, a prévenu le président américain.
Selon la Croix-Rouge, 19 millions de personnes vivent dans des zones qui risquent d’être touchées par la tempête monstre.

Des résidents de la Floride font la file sur les routes afin d’évacuer la côte.
Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

La Floride, la Caroline du Sud et une douzaine de comtés en Georgie ont déjà déclaré l’état d’urgence. Les autorités ont aussi ordonné l’évacuation préventive de plus d’un million de personnes dans les régions côtières.
La Virginie a emboîté le pas, lundi après-midi. Selon le gouverneur, Ralph Northam, l’ouragan pourrai entraîner des inondations sur les côtes et dans les terres, ainsi que mener à la création d’ondes de tempête, en plus de déverser de puissants vents et de fortes pluies, ce qui pourrait entraîner des pannes de courant de longue durée.
Selon notre envoyé spécial Jean-Sébastien Cloutier, la ville de West Palm Beach, en Floride, est presque déserte.
Les résidents semblaient calmes, mais nerveux à l’approche de Dorian. Ils ont encore une journée d’attente devant eux, car l’ouragan se rapproche, mais très lentement, rappelle-t-il.

Des résidents de Ponce Inlet, en Floride, bravent les énormes vagues avant l’arrivée de l’ouragan Dorian.
Photo : Associated Press / Joe Burbank

Environ 1000 vols ont par ailleurs été annulés à destination ou au départ de la Floride, où plusieurs aéroports sont fermés. Plus précisément, les aéroports internationaux de Fort Lauderdale-Hollywood et d’Orlando Melbourne sont fermés depuis midi, alors que ceux de Daytona Beach et d’Orlando fermeront à 18 h. Celui de Palm Beach a suspendu ses vols commerciaux.
Aux Bahamas, l’aéroport international de Grand Bahama, à Freeport, est fermé depuis vendredi et sa réouverture «  dépendra des conditions », selon un communiqué.
Les patients de certains hôpitaux ont également été transférés et des urgences ont été fermées. Environ 70 centres de soins de longue durée ont aussi été évacués le long de la côte, lundi.

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, et CNN

Cinq personnes dans un état critique après une collision frontale en Estrie

800 000 $ par classe de maternelle 4 ans, comment est-ce possible?

Dorian s’acharne sur les Bahamas, qui recensent au moins cinq morts

La légende de Wawa, ou le « cimetière » des auto-stoppeurs canadiens

Le tout premier village Alzheimer au Canada ouvre ses portes en C.-B.

L’ouragan Dorian se déchaîne sur les Bahamas et s’approche des États-Unis

Durée :04:20

En route vers la Floride, Dorian devient un ouragan de catégorie 4

Durée :01:54

L’ouragan Dorian épargne relativement Porto Rico, la Floride menacée

Porto Rico : la tempête Dorian devient un ouragan de catégorie 1

Durée :01:48

La pluie à venir ne suffira pas à éteindre les feux en Amazonie

Juillet 2019 : le mois le plus chaud jamais mesuré dans le monde

Huit morts et 26 disparus après l’incendie d’un navire en Californie

Durée :01:39

Afghanistan : les talibans revendiquent un attentat en pleine négociation de paix

Incendie sur un bateau de plongée en Californie

Durée :01:39

L’ouragan Dorian ravage les Bahamas

Durée :01:57

Combattre les ouragans, un mode de vie

S’il se fait barrer la route sur le Brexit, Boris Johnson convoquera des élections
Chargement de l’image

Go to Source