La Régie confirme que l’essence est souvent plus chère dans Charlevoix

Radio-Canada | En ligne

Les élus de Charlevoix estiment que le prix de l’essence est trop élevé dans Charlevoix, comparativement aux régions voisines.
Photo : Radio-Canada

Partagez via Facebook(Fenêtre modale)
Facebook

Partagez via Twitter(Fenêtre modale)
Twitter

Partagez via LinkedIn(Fenêtre modale)
LinkedIn

Partagez via Courriel(Fenêtre modale)
Courriel

Activer l’option d’impression du navigateur
Imprimer

Commentaires

Radio-Canada
Publié à 18 h 47

La Régie de l’énergie confirme les soupçons des élus de Charlevoix. La région « se démarque par une tendance des prix à la pompe supérieure, dont une différence marquée pour les mois de mai, juin et août », conclut la Régie dans une récente analyse.

La semaine dernière, les élus de la région ont fait front commun pour dénoncer cette situation en réclamant entre autres une enquête du Bureau de la concurrence.
Le rapport de la Régie fait dire au préfet de la MRC, Sylvain Tremblay, que la démarche est tout à fait justifiée.
Ça veut dire qu’on n’est pas si fou que ça. Notre population n’est pas folle, elle le constate, soutient-il.

Sylvain Tremblay, préfet de Charlevoix
Photo : Radio-Canada

Selon le rapport de la régie, le prix affiché de l’essence à la pompe était de 10 à 12 cents de plus dans Charlevoix qu’à Québec ou au Saguenay pour les semaines du 4 février, du 20 mai et du 22 juillet.

Sylvain Tremblay soutient qu’il s’agit d’une tendance régulièrement observée dans la région.
Avec à peine une vingtaine d’essenceries dans la région, il n’ose pas parler de cartel. L’élu n’hésite toutefois pas à dénoncer une fixation des prix.
Il y a certainement une pétrolière qui dicte les prix et comme on n’en a jamais parlé dans Charlevoix, ils en ont profité pour faire de l’argent sur notre dos, dénonce-t-il.
Le préfet soutient que les coûts sont énormes pour la population de Charlevoix étant donné que de nombreux travailleurs doivent parcourir une distance appréciable pour se rendre au travail, notamment.
Il faudra des preuves
L’Association pour la protection des automobilistes rappelle qu’il faudra des preuves tangibles avant de conclure à une pratique illégale de l’industrie pétrolière.
Selon le directeur de l’organisme, George Iny, les données de la Régie de l’énergie démontrent toutefois qu’il y a eu des retards à répétition pour que les réductions de prix de l’essence à Québec se reproduisent dans le marché régional de Charlevoix.
À ses yeux, le prix de l’essence dans Charlevoix était exagéré à plusieurs moments pendant l’année 2019.

George Iny, directeur de l’Association pour la protection des automobilistes (APA).
Photo : Radio-Canada

Il n’y a pas d’interdiction dans un marché d’avoir certains détaillants phares que les autres suivent, à condition que ça soit fait sans collusion.
George Iny, directeur de l’Association pour la protection des automobilistes
De son côté, le Bureau de la concurrence du Canada indique que tous les dossiers sont traités de manières confidentielles jusqu’à ce qu’une infraction soit démontrée.
Il n’est donc pas possible de savoir si une enquête a été amorcée sur la situation qui préoccupe les élus de Charlevoix.
Nous encourageons fortement les détenteurs de preuves de la fixation des prix ou de toute autre activité anticoncurrentielle à contacter le Bureau de la concurrence, précise une relationniste du Bureau dans une réponse par courriel.

Un garçon élucide une mystérieuse disparition grâce à sa caméra GoPro

Dénaturer la #nature sur Instagram

Grande mobilisation pour retrouver la pilote du Cessna disparu près de Sherbrooke

Dorian remonte la côte est après avoir semé la mort dans les Bahamas

Dorian pourrait devenir le premier ouragan à frapper les Îles-de-la-Madeleine

La pilule abortive difficile à implanter au Québec, selon une étude

Durée :01:59

Claudia Genel rencontre le chef François-Emmanuel Nicol dans le cadre du Festival celtique de Québec

Durée :03:43

Maxime Denis rencontre les propriétaires d’un centre de la petite enfance d’un nouveau genre.

Durée :03:26

La Régie de l’énergie confirme les soupçons des élus de Charlevoix qui ont récemment dénoncé les prix de l’essence dans leur région.

Durée :02:08

Registre sur les délinquants sexuels : une marche pour rappeler à la CAQ ses engagements

Agression au couteau à Lévis

Washington veut assouplir les règles d’émission de méthane des pétrolières

Une société canadienne veut extraire de l’hydrogène à partir de champs pétrolifères

Le pétrolier iranien retenu à Gibraltar appareille après le rejet de la demande américaine

La construction du pipeline Coastal GasLink interrompue le temps d’une enquête

Plus de 5 M$ de primes promises aux dirigeants et employés de Trans Mountain

Des pays européens veulent sécuriser le détroit d’Ormuz sans les Américains

Go to Source