La tempête Dorian frappe Terre-Neuve

Radio-Canada | Nouvelles

Une maison se fait remorquer par un bateau à Herring’s Cove en Nouvelle-Écosse.
Photo : Radio-Canada / Elisa Serret

Partagez via Facebook(Fenêtre modale)
Facebook

Partagez via Twitter(Fenêtre modale)
Twitter

Partagez via LinkedIn(Fenêtre modale)
LinkedIn

Partagez via Courriel(Fenêtre modale)
Courriel

Activer l’option d’impression du navigateur
Imprimer

Commentaires

Radio-Canada
4 h 08 | Mis à jour à 20 h 34

Alors que la tempête post-tropicale Dorian commence à frapper Terre-Neuve, les autres provinces maritimes s’affairent à effacer les traces laissées par son passage.

L’ouragan Dorian a causé d’importants dommages après avoir touché terre samedi soir en Nouvelle-Écosse. Rétrogradé depuis en tempête post-tropicale, il a ensuite malmené l’Île-du-Prince-Édouard puis frappé les Îles-de-la-Madeleine.
Avec des vents pouvant aller jusqu’à 120 km/h, Dorian continue sa trajectoire dans le golfe du Saint-Laurent, et a commencé à toucher directement Terre-Neuve.
Dans sa mise à jour de 15 h, le Centre canadien de prévision des ouragans précise que la tempête se trouve sur le nord-est du golfe du Saint-Laurent et faiblit lentement. Dorian se trouvait alors à environ 90 km au nord-nord-ouest de Daniel’s Harbour, à Terre-Neuve.
La tempête se déplace actuellement vers le nord-est à une vitesse d’environ 43 km/h, fonçant vers le nord-ouest de Terre-Neuve.
« Dorian faiblira lentement à mesure qu’il se déplacera sur le détroit ou à proximité plus tard aujourd’hui et qu’il s’éloignera sur la mer du Labrador », mentionne l’agence fédérale sur son site Internet.

La piste cyclable à Cap-aux-Meules a été rongée par la tempête aux Îles-de-la-Madeleine.
Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Selon le météorologue Bob Robichaud, du Centre canadien de prévision des ouragans, la province de Terre-Neuve-et-Labrador connaîtra des vents puissants et de fortes pluies, mais pas de la même intensité qu’en Nouvelle-Écosse, a-t-il précisé en entrevue avec La Presse canadienne.
Les conditions météorologiques se sont améliorées énormément dans les dernières heures dans les provinces maritimes. Par contre, on voit encore des vents qui soufflent à 80 et 90 kilomètres/heure, plutôt concentrés sur l’est de la Nouvelle-Écosse et l’île du Cap-Breton, a exposé M. Robichaud.

Les prévisions annoncent toutefois que le centre de la tempête ne prendra pas le large de sitôt.

Étant donné l’ampleur du système, les régions au nord-est de Terre-Neuve-et-Labrador pourraient encore avoir des vents associés avec Dorian lundi matin.
Bob Robichaud, météorologue

L’eau de la baie des Chaleurs a envahi un secteur de chalets à Pointe-Canot, dans la Péninsule acadienne.
Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Dans la région de la Côte-Nord, de 50 à 70 mm de pluie sont attendus, prévenait samedi soir Serge Desjardins, météorologue au Centre canadien de prévision des ouragans. Des vagues de 4 à 7 mètres affecteront les côtes faisant face au nord du golfe du Saint-Laurent, selon Environnement Canada.
Ce qui est particulier avec ces tempêtes tropicales, c’est la vitesse avec laquelle l’eau peut s’accumuler. Ce sont des pluies torrentielles, tu peux te retrouver avec 20 à 50 mm à l’heure, c’est ce qui fait qu’il y a des inondations, a précisé Serge Desjardins.
Du côté du Nouveau-Brunswick, des rafales de près de 70 km/h soufflaient encore sur le sud-est de la province en début de journée, mais le Centre canadien de prévision des ouragans s’attendait à ce que les conditions météorologiques s’améliorent graduellement dans les prochaines heures. La pluie s’était pour sa part résorbée.

L’ouragan Dorian a mis a mal le réseau électrique à Halifax après avoir touché terre samedi.
Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Environnement Canada a signalé dimanche que « de la pluie forte de 75 à 150 millimètres » est tombée sur la Nouvelle-Écosse et le sud-est du Nouveau-Brunswick.

À l’Île-du-Prince-Édouard, entre 50 et 90 millimètres de pluie ont été reçus, alors qu’aux Îles-de-la-Madeleine on parle de 25 millimètres.
Des bouées ont enregistré « des rafales aussi fortes que 150 km/h et des vagues de plus de 20 mètres » dans le golfe du Saint-Laurent au cours de la nuit.
Dégâts et pannes

Une grue s’est effondrée sur un édifice en construction de la rue South Park, samedi après-midi à Halifax.
Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

Dorian, qui a touché terre samedi soir à Halifax, en Nouvelle-Écosse, a déraciné des arbres et même fait tomber une grue au centre-ville de la capitale. Il a provoqué de fortes pluies et de puissantes rafales – certaines atteignant 150 km/h – dans la province.
Dans le port d’Halifax, les vagues ont déferlé et endommagé certaines sections de la promenade du front de mer. Trois refuges avaient été ouverts pour accueillir des sinistrés. Ils ont hébergé environ 150 résidents, selon la Croix-Rouge canadienne.
Au Nouveau-Brunswick, les précipitations ont été abondantes. Par exemple, le quai de Pointe-du-Chêne, situé à proximité de la marina de Shediac, a subi de lourds dommages.

Le quai de Pointe-du-Chêne, près de Shediac au Nouveau-Brunswick,a subi de lourds dégâts.
Photo : Radio-Canada / Jessica Savoie

À Saint-Jean, on rapportait samedi des inondations par endroits. La tempête n’a pas épargné la Péninsule acadienne où des inondations ont été signalées à Pointe Canot, sur l’île de Lamèque.
Aux Îles-de-la-Madeleine, le maire Jonathan Lapierre a indiqué que certains secteurs ont été inondés et des équipements endommagés. Des sections de routes ont été abîmées par les vagues et la pluie. En revanche, les systèmes de communication tiennent le coup. D’ailleurs, la municipalité des Îles-de-la-Madeleine a déclenché dimanche matin le plan des mesures d’urgence.

Une toiture a été arrachée d’un immeuble et elle a atterri sur des véhicules garés non loin, à Halifax, en raison de la tempête post-tropicale Dorian, samedi.
Photo : Radio-Canada / Craig Paisley

À 10 h, près de 360 000 clients étaient toujours privés de courant en Nouvelle-Écosse. Du côté de l’Île-du-Prince-Édouard, 47 000 foyers et entreprises étaient sans électricité à la même heure, tout comme 53 000 autres au Nouveau-Brunswick.
Aux Îles-de-la-Madeleine, plus de 3900 clients sur 7750 sont privés de courant selon le bilan de 10 h, alors que 700 le sont en Gaspésie.
À l’Île-du-Prince-Édouard, le pont de la Confédération a été fermé pendant plusieurs heures par mesure de sécurité. Il a été rouvert dimanche matin, mais seulement pour les voitures. Les camions, autobus, véhicules récréatifs ou motos devront attendre que les vents se calment. Les vols ont aussi été annulés.

Plusieurs embarcations ont été endommagées à la marina de Shediac.
Photo : Radio-Canada / Jessica Savoie

700 militaires en renfort
À la demande du gouvernement provincial, Ottawa a annoncé que 700 membres des Forces armées canadiennes viendront prêter main-forte dès 17 h, dimanche, en Nouvelle-Écosse.
Ces renforts aideront à rétablir les services d’électricité, mais aussi « à dégager les principaux axes routiers et à évacuer les résidents dans les secteurs inondés ou lourdement endommagés », a indiqué le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale par communiqué.
L’équipe de la Force opérationnelle interarmées de l’Atlantique « est demeurée en communication constante » avec ses collègues de la Nouvelle-Écosse, affirme le contre-amiral Craig Banes des Forces maritimes de l’Atlantique. « Nous avons déjà pris des mesures pour préparer les forces à intervenir rapidement lorsque la tempête passera », a-t-il ajouté.

Avec les informations de La Presse canadienne

Le rêve éveillé de Bianca Andreescu, reine de Flushing Meadows

La tempête Dorian frappe Terre-Neuve

Dénaturer la #nature sur Instagram

L’escale surprise d’un bateau de croisière fait des heureux sur la Côte-Nord

Meurtre de David Fournier : la SQ recherche une femme

Dorian sème le chaos en Atlantique où des milliers de foyers sont sans électricité

Les Îles-de-la-Madeleine et la Côte-Nord se préparent à l’arrivée de Dorian

En avion ou en bateau, les habitants d’Abaco fuient leur île dévastée

Une grue s’effondre sur un bâtiment au centre-ville d’Halifax

Durée :00:07

Dorian remonte la côte est après avoir semé la mort dans les Bahamas

Durée :02:10

Ottawa verse 50 millions pour prévenir les inondations dans les Basses-Laurentides

La déforestation de l’Amazonie s’accélère au Brésil

Greta Thunberg attaquée et la remise en cause du capitalisme

Une tornade détruit près de 20 000 érables dans Chaudière-Appalaches
Chargement de l’image

Le coût environnemental énorme des bateaux de croisière
Chargement de l’image

Ces espèces qui freinent les projets d’envergure

Chargement de l’image

Durée :02:11

Connaissez-vous le bar rayé? Bruno Savard rencontre un biologiste

Chargement de l’image

Durée :04:20

Go to Source