La campagne électorale fédérale sera déclenchée mercredi | Élections Canada 2019

Radio-Canada | Nouvelles

Le reportage de Catherine Gauthier
Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Partagez via Facebook(Fenêtre modale)
Facebook

Partagez via Twitter(Fenêtre modale)
Twitter

Partagez via LinkedIn(Fenêtre modale)
LinkedIn

Partagez via Courriel(Fenêtre modale)
Courriel

Activer l’option d’impression du navigateur
Imprimer

Commentaires

Louis Blouin
2019-09-10 | Mis à jour aujourd’hui à 2 h 50

Le premier ministre Justin Trudeau se rendra mercredi chez la gouverneure générale pour demander la dissolution du Parlement et plonger le Canada en campagne électorale, ont confirmé deux sources à Radio-Canada.

Selon la loi électorale, Justin Trudeau avait jusqu’à dimanche pour déclencher la campagne électorale.
Les Canadiens iront aux urnes le 21 octobre pour élire la 43e législature.
La campagne durera donc 40 jours.

À la fin de la 42e législature, le Parti libéral compte 177 députés, le Parti conservateur, 95, le Nouveau Parti démocratique, 39, le Bloc québécois, 10, le Parti vert, 2, le Parti populaire du Canada, 1 (Maxime Bernier, qui a quitté le PC) et le Parti social démocratique, 1 (Erin Weir, expulsé du NPD). Il y a également huit députés indépendants.

Déjà en campagne
Les partis semblent tous prêts à en découdre.

Du côté du Parti libéral, les pancartes électorales seront livrées dans les bureaux électoraux du parti au Québec mardi. Les pancartes libérales seront d’ailleurs personnalisées pour le Québec.
Le chef conservateur, Andrew Scheer, avait déjà annoncé qu’il lancerait sa campagne mercredi, peu importe si la course était officiellement lancée ou non. Des événements sont prévus à Trois-Rivières et dans la grande région de Toronto.
Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a déjà commencé sa tournée électorale : le chef Jagmeet Singh passe la semaine dans le Sud-Ouest de l’Ontario et dans la région de Toronto.
Les chefs du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, du Parti vert, Elizabeth May, et du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, ont aussi été très actifs ces derniers jours en participant à plusieurs événements partisans.

Louis Blouin

Maison Éthier : « C’est nous qui payons pour leurs problèmes »

Maxime Bernier contre Maxime Bernier dans la circonscription de Beauce

Algérie, chronique d’un fiasco pétrolier annoncé

Se dirige-t-on vers une bulle d’investissements?

« Nous allons de l’avant! » : Brian Pallister, réélu premier ministre du Manitoba

Tous les partis ne sont pas égaux sur les blocs de départ

Après Desjardins, Industrielle Alliance victime aussi d’une intrusion informatique

L’armée doit mieux connaître ses agresseurs sexuels pour prévenir les inconduites

Maxime Bernier contre Maxime Bernier dans la circonscription de Beauce

Ottawa reconnaît la contribution des vétérans métis de la Seconde Guerre mondiale

Deux candidats verts disent ne plus se souvenir de leur opposition à l’avortement

Le Parti libéral du Québec fourbira ses armes en caucus présessionnel

Effervescence dans la circonscription de Laurier Sainte-Marie

Durée :03:08

La complémentaire de Jean-Talon arrive à un moment charnière pour le PLQ

Durée :06:36

Carnet de campagne

Durée :08:12

Réforme du mode de scrutin : les avantages et inconvénients d’un référendum

De l’eau potable pour La Martre en 2022

Durée :02:02

Go to Source