Sports Ticker

Amanda Simard passe chez les libéraux

Radio-Canada | En ligne

La députée indépendante de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La députée franco-ontarienne Amanda Simard joint le Parti libéral de l’Ontario. Elle en a fait l’annonce jeudi aux côtés du chef libéral intérimaire John Fraser quelques heures après avoir annoncé sur Facebook son intention de se rendre au congrès à la direction du Parti libéral provincial.

Un message publié jeudi matin alimentait les rumeurs.

La députée a par la suite laissé planer le doute, affirmant que sa décision de devenir membre du parti ou non n’était pas encore prise.

Le Parti libéral de l’Ontario partage mes valeurs, a déclaré Amanda Simard.

Nous sommes le parti qui défend des droits linguistiques de la communauté franco-ontarienne, a déclaré John Fraser.

Élue comme conservatrice, Amanda Simard a claqué la porte du parti progressiste-conservateur à l’automne 2018, à la suite de l’annonce de compressions aux services en français en Ontario. Elle siège depuis comme députée indépendante pour la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell.

Après ce coup d’éclat politique, Amanda Simard, 30 ans, est devenue l’une des politiciennes les plus influentes de la francophonie canadienne en se désolidarisant de son parti pour les francophones.

Amanda Simard, qui s’était dit un peu étonnée des réactions à son message, précise qu’elle assistera au congrès parce qu’elle trouve important de suivre la course. C’est simplement pour faire participer les gens parce que c’est un processus démocratique et on parle potentiellement la prochaine personne qui va diriger la province, alors je trouve important de s’impliquer, a-t-elle déclaré.

Les libéraux choisiront leur prochain chef le 7 mars.

Le chef intérimaire du Parti libéral, John Fraser, dit que Amanda Simard est la bienvenue dans la famille libérale.

Nous sommes le parti qui défend les droits linguistiques de la communauté franco-ontarienne.

John Fraser, chef intérimaire du Parti libéral

Questionnée à son entrée au conseil des ministres, la ministre des Affaires francophones, Caroline Mulroney, a simplement dit que c’est à Amanda Simard de prendre sa décision. Elle n’a pas voulu commenter davantage.

Go to Source